Crédits photos : REDON Agglomération / Alexandre Lamoureux /
Christian Baudu / Agence d'attractivité et de développement

Les LES ACTIONS ENGAGÉES
 

Faire de l'eau un atout

  • Études de prévention des inondations
     

  • Schéma de navigation à l'échelle du territoire
     

  • Aménagement et gestion du port
     

  • Aménagement de la base nautique
     

  • Boucle "sentier du marais"
     

  • Mais aussi la rénovation des péniches, la mobilisation associative...

1

3

4

5

Repenser les mobilités

  • Étude de sécurité "La Digue"
     

  • Étude faisabilité d'une passerelle
     

  • Création d'une passerelle sur le port
     

  • Mais aussi le plan vélo de la ville, la stratégie mobilité active du territoire, l'installation de box vélo...
     

6

7

8

Attractivités résidentielles et valorisation du patrimoine

  • Diagnostic des Halles Garnier / Grenier à sel
     

  • Mise en sécurité de la grande halle du Transformateur à l'étude
     

  • Projet STEFF
     

  • Mais aussi l'OPAH en cours, lancement d'une démarche d'urbanisme favorable à la santé...
     

9

10

11

Transitions économiques et culturelles

  • Les Greniers à sel - Hôtel à Projets, incubateurs des IICC.
     

  • Mais aussi l'AMI résidence étudiant/tourisme, la démarche vitalisation centre-ville, CinéManivel...

12

1

1

3

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

Cette carte, établie en octobre 2018, a vocation à être actualisée au fur et à mesure du lancement des actions coordonnées sur le secteur.

La boucle des marais de Saint-Nicolas-de-Redon


Les marais de Saint-Nicolas-de-Redon situés dans le périmètre de Confluences 2030 se prolongent jusqu’à L’écluse du Bellion à Fégréac, dans l’espace de transition entre le canal de Nantes à Brest à l’est et au nord et, la Vilaine à l’ouest. Leur superficie est d’environ 3,5km².

Classés en zone Natura 2000 au titre de la directive Habitats, ils font partie du vaste ensemble de milieux que sont des prés marais (près de 6 000 ha), des milieux aquatiques, des boisements et des landes humides et tourbières. Des espèces emblématiques peuplent ces marais comme la loutre d’Europe, mais aussi un cortège d’espèces diverses et variées : poissons migrateurs, chauves-souris, libellules et oiseaux nicheurs ou migrateurs en très grand nombre du fait de la diversité d’habitats exceptionnels.

Dans le cadre de son Plan Départemental en faveur des Espaces Naturels (PDEN) et  plus particulièrement de son projet de valorisation du Canal de Nantes à Brest « Destination canal », voté en 2018, le département entend mener des actions ayant pour objectifs prioritaires : la préservation des milieux naturels, la mise en place de projets environnementaux et écologiques, la conciliation des activités sur un même espace et l’ouverture au public.

Dans ce contexte, le département a imaginé un projet de boucle reliant par les marais de Vilaine, les écluses des Bellions à Fégréac et de la Digue à Saint-Nicolas-de-Redon. L’objectif confirmé par le projet  Confluences 2030 vise à relier la ville à son environnement naturel, ses habitants aux marais pour une pratique d’activités de pleine nature ou de découverte de ses activités et de sa biodiversité.

Sur ce périmètre d’étude, le département entend construire un projet partagé avec les acteurs locaux et en cohérence avec les objectifs du projet Confluences en veillant à prendre en considération l’ensemble des activités du marais et la  fragilité du milieu naturel. L’aboutissement de cette concertation sera l’élaboration d’un document simple validant les principes retenus par l’ensemble des collectivités et partenaires locaux concernés.

Maître d’ouvrage : Conseil départemental de Loire-Atlantique
Échéance : juin 0219

​Contact : julie.kermarec@loire-atlantique.fr

 

Une nouvelle base nautique à La Digue


S’appuyant sur les activités nautiques déjà existantes (aviron, canoë-kayak, nage en eau libre), REDON Agglomération souhaite proposer de nouvelles conditions de pratiques plus fonctionnelles et plus modernes qu’actuellement. Les objectifs sont de pouvoir renforcer le développement du sport de haut-niveau, offrir des conditions optimales de découverte des activités nautiques auprès des scolaires et étudiants, ainsi que de favoriser le développement d’animations touristiques sur ce qui est l’un des plus grands bassins de France.

La conception de la base tient compte des contraintes du plan de prévention du risque inondation (PPRi) pour permettre l’écoulement des eaux et de qualité architecturale afin de l’inscrire dans le périmètre classé au titre des monuments historiques. Cette base constitue la première étape de requalification de la rive gauche de la Vilaine, répondant ainsi à ce très beau quartier du port qui lui fait face.

Une première consultation lancée en mars 2018 s’est malheureusement révélée infructueuse. Une nouvelle procédure sera lancée cet automne pour que les travaux débutent en fin d’année 2018. La première étape sera celle de la démolition des hangars existants avant de laisser place au nouveau bâtiment. Pendant la phase de travaux, les activités sportives se poursuivront sur site dans les bâtiments de La Corderie et dans un barnum provisoire qui accueillera les bateaux du club d’aviron.
 

Maître d’ouvrage : REDON Agglomération

​Contact : p.guyon@redon-agglomeration.bzh


 

Le port de Plaisance


Les aménagements de l’avant-port, lieu d’accueil et vitrine de l’activité nautique ont été achevés en Juin.

  • Côté Quai Surcouf, un ponton de 96 mètres, pour assurer un premier accueil des bateaux de passage et accueillir les bateaux restaurant ou bateaux à passagers.

  • Côté Quai Jean Bart, la réalisation de plusieurs bornes, et la création d’un cheminement piéton et quelques aménagements paysagers pour accéder dans des conditions agréables aux  bateaux patrimoniaux accostés.

Dans le respect des normes d’accueil sécuritaires et environnementales, des remplacements et compléments  d’équipements ont été mis en place. Au niveau du port de commerce, une nouvelle station à carburant et cuve de récupération des eaux grises et eaux noires ont été installées sur le ponton technique en avant du terre-plein. Les points de collecte des déchets ont été améliorés et un bloc de deux sanitaires flottants ont été positionnés à l’entrée du bassin à flot (côté Quai Jean Bart) au niveau de l’écluse des Bateliers ainsi que deux catways de 12 mètres permettant l’accueil de grandes unités

La création de la passerelle pour relier les quais Surcouf aux quais Jean Bart, joindre l’utile à l’agréable, faciliter les déplacements autour du port a pris un eu de retard. son installation est reportée à 2019.

La passerelle mobile sera pivotante d’un seul tenant à partir du quai Jean Bart et sera située au niveau de l’ancienne écluse. Il a été prévu que l’infrastructure soit rehaussée d’un 1 mètre afin que le tirant d’air de 3.20 mètres soit respecté permettant le passage des péniches et bateaux démâtés. L’organisation des ouvertures et des fermetures de la passerelle fera l’objet d’une concertation avec les usagers afin de permettre le bon fonctionnement au sein du bassin de navigation.
 

​Maître d’ouvrage : REDON Agglomération

​Contact : confluences@redon-agglomeration.bzh

 
  ÉTUDES PRÉ OPÉRATIONNELLES

Étude inondation


Dans le cadre de la nouvelle réglementation liée aux risques d’inondation, la Collectivité en charge de la compétence « Prévention des Inondations », en l’occurrence depuis peu Redon Agglomération, devra définir :

  • les zones que l’on souhaite à protéger

  • la hauteur de protection : pour quel type d’évènement elle protège

  • Le système d’endiguement et/ou de stockage en rapport

  • Les conséquences et modes de gestion de potentiels débordements et ruptures
     

Ces mesures visent à :

  • Assurer la sécurité des personnes

  • Limiter les dégâts

  • Assurer un retour rapide à la normale

 

Sur le périmètre de Confluences 2030, trois périmètres d’étude se distinguent :

 

  • Sur les quartiers de la digue Nord et de la digue Sud : Etude concernant les digues existantes (dite de danger) pour

    • s’engager sur les types de risques pour lesquelles elles protègent,

    • valider leur fonctionnement en propre et vis-à-vis de l’ensemble du système d’endiguement et les zones impactées et les dispositions en cas d’évènements exceptionnels,

    • faire un état des lieux pour réaliser des compléments si nécessaire pour assure l’efficacité de l’ensemble du système

    • fixer la procédure de surveillance pour garantir le maintien des performances définir les consignes d’urbanisme dans leur proximité.
      L’ensemble de ces mesures seront validés par les services de l’état qui prendra un arrêté de classement.  Engagement troisième trimestre (rédaction du cahier des charges)

       

  • Sur tout ou partie de l’ile de Redon : compléments d’étude sur la construction de protections éventuelles avec une vision globale sur l’ensemble du système d’endiguement (avec SNR) et de la zone à protéger et donc intégrant les deux quais. Intégration des nouvelles dispositions réglementaires  et définition des conséquences sur l’urbanisation et/ou identification d’alternatives en adaptant les constructions en lieux et place des digues  - Engagement troisième trimestre
     

  • La zone portuaire : déplacement d’entreprises et reconquête de cet espace dans le projet global de Confluences 2030 articulant activités nautiques et renaturation des marais, préservation de la biodiversité au regard de la politique Natura 2000, création de sentiers natures … » - En cours
     

Date de début : troisième trimestre 2018 - Date de fin : fin 2019

Maître d’ouvrage : REDON Agglomération

​Contact : s.fusellier@redon-agglomeration.bzh

 

​Schéma directeur d’occupation et
valorisation du domaine fluvio-maritime


REDON Agglomération a acquis au cours de ces dernières années différentes compétences qui l’identifie comme acteur influent du développement et de l’aménagement  des voies navigables

La stratégie de développement de Redon Agglomération au titre de ces compétences réaffirme cette vocation fluvio-maritime exceptionnelle dans une vision interrégionale et interdépartementale. L’étude Confluences 2030 confirme à nouveau cette nécessité d’agir collectivement au bénéfice d’un projet structurant pour le territoire en partenariat d’une part avec les propriétaires et gestionnaires de la voie d’eau à savoir la région Bretagne et le département de Loire-Atlantique  et d’autre part les collectivités riveraines.
 

A cet effet, une étude partenariale sera initiée au troisième trimestre 2018 pour réaliser un schéma directeur d’occupation et de valorisation du domaine fluvial à l’échelle du territoire de Redon Agglomération et dont Confluences représente épicentre. Ce schéma pourrait aboutir à la définition d’un contrat pluriannuel co-signé par la région Bretagne/ le Département de Loire Atlantique et REDON Agglomération pour la mise en œuvre d’une stratégie commune et plan d’action pluriannuel.
 

Les objectifs partagés sont :

  • Affirmer la vocation fluviomaritime exceptionnelle du territoire dans une vision interrégionale et interdépartementale

  • Créer les conditions pour optimiser et harmoniser le développement des activités fluviales, nautique et fluvestre

  • Structurer l’offre de navigation et activités fluvestres en identifiant les points d’arrêts court /moyen / long séjour

 

Cette étude opérationnelle ferait office de feuille de route des actions/ investissements à réaliser pour mener le projet de développement partenarial.
 

​Contact : confluences@redon-agglomeration.bzh

 
  ÉTUDE DE PRÉFIGURATION

Préfiguration d'un incubateur des industries culturelle et créative - ICC


A l’instar de nombreuses collectivités, REDON Agglomération souhaite mieux accompagner les entreprises et talents émergents dans le domaine des industries créatives. Une mission de préfiguration de ce que pourrait être un incubateur des ICC vient d’être lancée et confiée à François-Xavier Ruan, chef de projet ICC au sein de l’agglomération.

Cet incubateur devra être adapté au territoire et s’inscrit logiquement dans la démarche de renouvellement urbain CONFLUENCES 2030, et dans la philosophie d’urbanisme partagé déjà engagé. Il devra être le moteur d’un écosystème/réseau irrigant tout le territoire de l’agglomération.
 

C’est quoi une entreprise culturelle et créative ?
En fait, la définition est précise, puisqu’elle émane de l’Unesco. Les ICC sont réparties en douze filières : architecture, design, arts visuels, métiers d’art, mode et accessoires, spectacle vivant, audiovisuel, numérique, communication, édition, médias, patrimoine. Elle représente un très fort potentiel de développement économique, non délocalisable que REDON Agglomération souhaite fortement soutenir.

 

Un incubateur est un outil d’accompagnement de jeunes projets, l’étude devra donc définir les modalités d’appel à candidatures, d’accompagnement, les moyens intellectuels et financiers mis en œuvre, mais aussi parallèlement  construire et/ou réhabiliter un bâtiment déjà existant accueillant cet incubateur et son environnement créatif.
 

A ce jour, l’hypothèse de réhabilitation des Greniers à Sel, au cœur de l’espace géographique de CONFLUENCES 2030, est sérieusement retenue.
 

Contact : fx.ruan@redon-agglomeration.bzh

 

Élargir l’offre de logements pour les étudiants


En investissant dans la création du Campus ESPRIT Industrie, REDON Agglomération, la Ville de Redon, le Conseil Régional de Bretagne et la CCI d’Ille-et-Vilaine sont venus conforter la vocation d’enseignement supérieur de notre territoire. Un objectif a été fixé à 1000 étudiants à horizon 2020 avec l’ouverture régulière de nouvelles formations en licence (Bac+3) ou master (Bac+5). Une récente étude menée par le Campus a mis en exergue la nécessité de renforcer notre offre de logement en proposant la réalisation d’une résidence. Celle-ci permettrait l’accueil de 70 à 80 étudiants avec une offre de services complète (laverie, salon, location de vélos, …) et répondant aux contraintes de l’alternance pendant les périodes de stage en entreprises. Concurremment, le Campus et l’Agence d’Attractivité travaillent avec la ville de Redon et les établissements de formation sur une offre de loisirs dédiée aux étudiants.
 

L’objectif est également d’ouvrir l’équipement à l’accueil de groupes (culture, sport) et de touristes pendant les périodes de vacances scolaires.
 

REDON Agglomération et la ville de Redon se sont concertées pour identifier deux sites prioritaires. Un appel à manifestation d’intérêt sera lancé durant l’automne et auquel pourront répondre des consortiums constitués d’un aménageur et d’un gestionnaire. La meilleure proposition sera retenue en fin de premier semestre 2019 après une période de dialogue avec les différents candidats sur les attendus et le modèle économique du projet.
 

Porteurs du projet : REDON Agglomération & Ville de Redon

​Contact : c.bidaud@redon-agglomeration.bzh

Contact : p.guyon@redon-agglomeration.bzh